La Petite Graine Verte

Zéro Déchet, Bien-être, Développement Personnel
langue-des-signes
Blog Parentalité

{Parentalité} Communiquer avec son bébé grâce à la langue des signes

[Article publié dans l’Ecolomag n°67- Septembre-Octobre 2018]

Communiquer avec son bébé en langue des signes: quel intérêt? 

En tant que parents, on a pris l’habitude que, jusqu’à au moins 18 mois, un enfant parle sans que l’on comprenne ce qu’il dit : il baragouine ou montre du doigt. On sourit, saluant l’exploit, mais on n’identifie pas cela comme une réelle tentative d’échange. Pourtant, dès sa naissance, le bébé communique avec ses parents. Il leur indique quand il a faim, quand il veut éliminer1. Plus tard, il nous montre les objets qu’il n’arrive pas à attraper ou bien nous tend un livre pour en demander la lecture. Le fait que ses capacités de langage verbales ne soient pas encore développées amène souvent à bien des incompréhensions, qui conduisent à des crises. Dans ce cas, signer s’avère très utile.

Quand commencer ?

La langue des signes peut être introduite dès la naissance. De même que l’on parle à son bébé, on peut mimer les mots dès que l’on en a l’occasion2. Cela nous permet également de les assimiler petit à petit. Bien sûr, l’enfant mettra un certain temps avant de reproduire les gestes, mais il sera en capacité de le faire avant le développement de la parole. Commencez par les actions les plus courantes (téter, manger, boire, dormir, fini, encore…), puis élargissez progressivement le lexique. Surtout, soyez patients : vous aurez peut-être l’impression que votre enfant n’est pas réceptif s’il ne signe toujours pas au bout de quelques mois… et, un jour, le premier signe apparaît et la machine est lancée !

Cela va-t-il retarder le développement de la parole ?

De nombreux parents sont réticents, craignant que leur enfant ne se contente de signer au lieu de s’exprimer oralement. Cette crainte, légitime, n’est pas fondée, car quelle que soit la méthode employée, chaque enfant fait ses apprentissages à son propre rythme. Dans la mesure où l’adulte associe le signe à la parole, l’enfant aura, au contraire, tendance à développer les deux formes de langage, signant tout en prononçant le mot dès qu’il le pourra. Cette méthode trouve également son utilité chez les plus grands, ouvrant ainsi la communication lors de crises, où les émotions sont alors trop fortes pour parler. Signer est également un moyen d’échanger avec fierté avec un petit frère ou une petite sœur.

Où se former ?

De nombreux livres3 existent pour acquérir les basiques de la langue des signes pour bébé en toute autonomie. Certains sont accompagnés de DVD ou de QR codes afin d’accéder à la démonstration du signe en vidéo. Des applications sont également téléchargeables4. Pour les parents souhaitant être accompagnés dans leur apprentissage, il existe des formations en ligne ou proches de chez vous car on en trouve un peu partout en France.

1- Voir l’écolomag n° 65 – L’hygiène naturelle du bébé – p.44
2- D’après Céline Alvarez,le cerveau du bébé serait optimisé
 pour l’apprentissage de plusieurs langues entre 6 et 12 mois. https://www.celinealvarez.org
3- Pour plus de renseignements :
 http://www.signeavecmoi.com
4- http://bebe-signe.com/