La Petite Graine Verte

Zéro Déchet, Bien-être, Développement Personnel
Laits-vegetaux-maternises-la-petite-graine-verte
Blog Parentalité

{Parentalité} Les laits végétaux maternisés

{Article publié dans l’Ecolomag n°64 Mars-Avril 2018}

Après le lait maternel, le lait de vache maternisé est encore très souvent recommandé comme étant le seul capable de répondre aux besoins du nourrisson. Cependant, en cas d’allergie ou de régime végétalien, des alternatives existent, permettant tout autant d’assurer la croissance et le développement du bébé.

Le lait maternel, seul lait indispensable au nourrisson

Jusqu’à 1 an, un bébé nécessite impérativement de prendre un lait adapté à ses besoins spécifiques. En la matière, l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) préconise un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois. Cependant, les contraintes professionnelles, la pression sociale ou d’autres raisons font que bon nombre de mères entament le sevrage avant le 3e mois de l’enfant. Il est alors nécessaire de remplacer le lait maternel par un lait artificiel maternisé. La loi interdisant la publicité sur les laits maternisés 1er âge1, il n’est pas toujours facile de trouver les informations recherchées. À croire que le lait de vache est la seule option. Pour prendre le relais après le sevrage, il existe pourtant plusieurs laits végétaux maternisés 1er et 2ème âges2 (à ne pas confondre avec les boissons végétales, ne convenant pas aux besoins du nourrisson.)

Les laits végétaux maternisés

Que ce soit pour des motifs de santé (bébé développant une allergie au lactose), par choix éthique (adoption d’un régime végétalien) ou simplement par désir de restreindre la consommation de lait animal pour le nourrisson, on trouve aujourd’hui dans le commerce plusieurs laits végétaux maternisés adéquats pouvant se substituer au lait maternel dès le début du sevrage. Il s’agit de laits certes artificiels, fabriqués à partir d’hydrolysats de protéines de riz. Préférez ceux produits à partir d’un riz issu de l’agriculture biologique.

Très complets, ils contiennent des huiles végétales (coco, tournesol, amande3 ou colza), ainsi que les nutriments et vitamines essentiels au nourrisson. À noter que 2 marques proposent une formule entièrement vegan, renfermant de la vitamine D3 d’origine végétale(3) . C’est le cas de Prémiriz et de Bébé Mandorle. Ces laits existent du 1er au 3e âge, leur composition évoluant avec les besoins de l’enfant. Ils sont par ailleurs sans lactose, sans gluten et sans huile de palme.

Les boissons végétales

Dès 12 mois, on peut opter pour un lait 3e âge, dit « de croissance», ou bien pour des boissons végétales. En effet, l’enfant ayant par ailleurs une alimentation diversifiée, l’apport de lait maternisé artificiel n’est plus indispensable (4). Préférez, dans ce cas, les boissons végétales en poudre, supplémentées en acides gras essentiels et en vitamines, plus riches que les boissons toutes prêtes. Vous pouvez également réaliser votre propre lait végétal, en variant les sources : riz, amande (après avoir éliminé tout risque d’allergie), noisette… tout en veillant à complémenter votre enfant en oméga 3 et 6 par la consommation quotidienne d’un mélange d’huiles adapté à ses besoins.

1- Code international de commercialisation des substituts au lait maternel, mis en place par l’OMS en 1981.
2- 1er âge : de 0 à 6 mois, 2e âge : de 6 à 12 mois, 3e âge : de 1 à 3 ans, même si certaines marques proposent des boissons maternisées couvrant la période de 6 mois à 3 ans.
3- Issue de champignons et non d’huile de poisson, comme c’est généralement le cas.
4- Les informations données dans cet article n’ont pas de valeur médicale. Toujours demander l’avis de votre pédiatre avant d’entreprendre des changements dans l’alimentation de votre enfant.